696220-documents-revelent-ligne-2-orange

Dans mon métro #3

À tous les clients qui descendent à la station Berry UQAM, l’escalier central est actuellement fermé. Veuillez vous diriger vers l’extrémité du quai la plus proche.

Deux semaines qu’on entend cette phrase tous les matins, et cela n’est pas prêt de s’arrêter car l’escalier central va mettre 6 mois à se refaire une beauté.
Dans le concept je ne suis pas contre cette rénovation. Dans la pratique, par contre, je dois dire que ça me choque et pas à moitié.

Premièrement, l’annonce faites aux usagers. Revenons sur le terme choisit : clients. Je préfèrerais qu’on me dise usager, ou encore voyageur, mais je ne peux nier le fait que je suis cliente avant tout à la STM. Alors, en tant que cliente, sachez que je ne suis pas satisfaite du service. Si la STM était un restaurant, je ferai surement un avis négatif sur Yelp. Si la STM était un hôtel je ferai certainement un avis négatif sur Trip Advisor. Mais voilà, la STM c’est une société de Transport, donc la seule opportunité c’est d’écrire une plainte à la compagnie. Je pourrais probablement rallier les 37 plaintes déjà déposées depuis 2 semaines, mais pour en avoir déjà déposée je sais pertinemment que ma plainte sera traitée comme ça :

via GIPHY

En tant que cliente, je trouve scandaleux qu’ils gèrent ça tel des débutants pris de court. Je trouve troublant qu’ils aientt mis 3 jours pour s’organiser et orienter les clients/usagers/voyageurs de manière à peu près convenable. Je trouve ça outrageant qu’ils aient mis 2 semaines à briefer les agents de sécurité à être polis avec des gens paniqués, parce qu’on ne peut pas dire que leurs indications soient des plus claires. « L’extrémité du quai la plus proche » c’est à dire ?? quelle extrémité ? quel quai ?

Sans savoir que des travaux s’en venaient j’ai mis 1 jour pour trouver une solution de circulation des personnes. Après 2 semaines d’expérimentation j’ai eu d’autres solutions en tête. En soit ce n’était pas pas compliqué, suffisait d’observation les flux naturel de déplacement. Au même titre que Temple Grandin a fait pour les vaches dans les abattoirs.

station_berry_uqam_travaux_escalier_central

Mais je dois leur reconnaitre une chose : tous les mois je suis prévenue de ce que la STM me prépare. Mais comment ?
Et bien, en rechargeant ma carte Opus ! Je m’explique.
Il y a 4 mois maintenant Nicolas a décidé d’investir dans le petit boitier USB qui permet de recharger sa carte à la maison sans avoir besoin de faire la file d’attente ou de payer 3-4 jours en avances son abonnement mensuel. Un boitier d’une valeur de 14$ HT accompagné avec le magnifique slogan « Fini les files d’attentes« . On aurait pu prendre un abonnement annuel et économiser 1 mois d’abonnement mais je ne voulais pas que la STM puisse se faire de l’argent plus qu’il n’en faut.
Il s’avère que quand on recharge et qu’on choisit l’abonnement mensuel c’est préciser :

tarif_mensuel_STM_opus

Si on se réfère à la définition et utilisation québécoise du terme ordinaire signifiant quelque chose de moyen/faible/médiocre, je l’admets, pour 82$/mois, le service fournit par la STM est des plus ordinaire.

 

Category : Dans mon métro
Tags : , ,