Du boudin, du pâté et du vin

Non, je ne fais pas du boudin, mais ça fait du bien d’en manger !

Le nombre de fois où on m’a dit :
« Oh, mais t’as pas peur de mal manger au Québec ? »
J’ai envie de dire : boudin.

Et oui ! Il est tout à fait possible de manger du boudin, du pâté, du saucisson ici-même et le pire : c’est bon !

On se baladait samedi dernier, sur la rue Masson, pour aller acheter des chevilles afin de fixer des meubles Ikea… (oui, oui ! Il y a aussi Ikea ici !) et en ressortant du magasin de bricolage, on s’est arrêté pour…acheter du café.

Oui, je sais, rien à voir mais on s’en vient :) En ressortant de la Brulerie St. Denis sur Masson et après avoir acheté pour 37$ de café (pour 2 x 500g ! OK, c’est un peu cher mais… Leur café est VRAIMENT bon !!), on s’est arrêté à Première Moisson pour acheter une fougasse aux olives (Même ça tu t’y attendais pas hein ??)

Et là…le Graal

Pour vrai, on voulait juste acheter une fougasse. Mais dès que tu rentres ici, tu ressors toujours avec autre chose qui te rappelle d’où tu viens.

Depuis quelque temps, on a une envie de boudin… Depuis qu’on a été faire la cueillette des pommes en octobre. Le rapport ? On a cherché toutes les recettes que l’on pouvait faire avec des pommes cuites. Et je me suis rappelé du boudin aux pommes de ma grand-mère… Hmmmm !! Yumiii ! On a cherché, cherché, cherché… là où fait nos courses habituellement (oui on aurait pu chercher plus loins…) , mais on n’a pas trouvé. Pis on a oublié…

Mais ce samedi 5 décembre 2015 restera un jour marqué par le retour du boudin blanc dans nos vies.
Il était là. Dans ce frigo entouré d’autres saucisses et saucissons tranchés… On en a pris 4, 2×2, 2+2.

Et ce n’est pas tout… un peu de pâté et saucisson ! Le tout avec une bouteille de Saint-Pourçain achetée ici au Québec. Pourquoi le Saint-Pourçain ? Parce que mes parents ont une maison en Auvergne, et c’est l’enfant du pays. Je pensais pas que j’en trouverais ici, mais comme quoi, tout est possible !!
C’était une bonne soirée. On le refera :)

Category : Fourre tout

Par: Nicolas